Skip to main content

Avertissement

Ce site est en construction. Son contenu va croître progressivement au fil du temps. Vos remarques nous intéressent !

Reverende Pater
Deliquij nostri, quis apud nos effectus, ex litteris nostris nosti: quis apud vos, ex vestris expecto. Et jesuitæ quidem, quin scelus patrarint, ambigunt pauci, nec prudentiores quique, quin auspice papa. At terret nonnullos ac stupefacit ((( ((((((((( illud. Et iudices, porro ex formula agentes, latet adhuc, quod cæteris patet. Interim confusa rerum facies: pax magis inter nos, quam concordia. Eadem, hactenus, in negotio clivensi, sabaudico, cæteris, consilia: sed ab ætate, a sexu languidiora. Ecclesijs cæterum purioribus, quies : quæ iam eius censentur momenti; ut quocumque vergant, lancem facile inclinaturam dubitet nemo.
Tu, reverende pater, quid mediteris, quid agites, quid etiam nos conferre possimus, iudica, indica: ego nullo officio obsequio defuturus sum.
Vale.
Salmurii 25 iunii 1610.

 

 

1. Les Mémoires et correspondance politique de Duplessis-Mornay pour servir à l'histoire de la réformation et des guerres civiles et religieuses en France, sous les règnes de Charles IX, de Henri III, de Henri IV et de Louis XIII, depuis l'an 1571 jusqu'en 1623 ont été réunis et copiés sur son ordre par ses secrétaires René Chalopin et Jules Meslay, dirigés par le fidèle Jean *Daillé.
2. Le volume 368 des Mémoires de l'an MDCVIII-IX et X porte le sous-titre : La négotiation de Venize. Peut-être en référence au projet d'installer à Venise une nouvelle Genève.
texte_alternatif
TypeCopie
Scripteur

1

Chiffrementnon chiffrée
Signature

non signée

Lieu

Saumur

Source

BU Sorbonne, ms 3682, f. 143v.

Editions précédentes
  • La Fontenelle, 1825, XI, lettre LXI, p. 108,

  • M. Busnelli, 1931, II, lettre VII, p. 231.