Skip to main content

Avertissement

Ce site est en construction. Son contenu va croître progressivement au fil du temps. Vos remarques nous intéressent !

Nom: 
Asselineau
Prénom: 
Pierre
Date naissance: 
1560
Date mort: 
1628

né à Orléans et mort à Venise. Pour le soustraire aux dangers des guerres de religion, son père (réformé ou sympathisant de la Réforme) l’a envoyé en Italie vers l’âge de vingt ans ; il décide de s’installer à Venise. Médecin, il exerce son art avec beaucoup d’humanité ; homme de culture, il fréquente la boutique des frères Bernard et Lowys *Secchini, à l’enseigne de la Nef d’or, où se retrouvent les étrangers réformés et gallicans. C’est là qu’il rencontre Sarpi auquel il voue une solide amitié dès les années 80 du XVIe siècle. Il lui présente le calviniste hollandais Daniel *Nijs, les ambassadeurs de France André de Maisse et Philippe *Canaye de Fresne, et des huguenots de passage comme *Groslot de l’Isle, Francesco *Castrino et *Duplessis-Mornay qui, dans une lettre du 3 août 1609, le définissait comme un personnage de singulière piété et prudence. En échange, Sarpi l’introduit au ridotto •Morosini. Lors de la venue à Venise de Dudley *Carleton, Pierre Asselineau se place à son service comme médecin et comme activiste de la cause réformée : il lui sert d’intermédiaire dans ses relations épistolaires avec *Biondi ou avec Sarpi. C’est chez lui que logent *Daillé et les petits-fils de *Duplessis-Mornay. Dans sa Vita di Paolo Sarpi, *Micanzio lui consacre un portrait où il souligne son humanité et son attachement à Sarpi. Francesco Griselini, dans Del genio di P.S. (p. 46), lui attribue deux œuvres inédites à caractère médical : Collectanea et euporista medica et Experimenta et euporista. Un document conservé à l’ASVat le décrit comme un certo piccoletto con barba castagnaccia con alcun pelo bigio, huomo dotto e dottore di filosofia et medicina, et fa il medico in casa dell’ambasciatore di Francia (ASVat, Fondo Borghese, II,48, f. 171).