Skip to main content

Avertissement

Ce site est en construction. Son contenu va croître progressivement au fil du temps. Vos remarques nous intéressent !

Nom: 
Biondi
Prénom: 
Giovan Francesco
Date naissance: 
1572
Date mort: 
1644

, né sur l’île de Lesina, alors dans le territoire de la Sérénissime, et mort à Aubonne en Suisse. Son patronyme, Biundovic, est italianisé dès le début du XIIIe siècle. Après des études de droit à Padoue, il entre dans la carrière diplomatique ou d’agent secret. Pendant l’Interdit, il est secrétaire privé de l’ambassadeur vénitien Francesco *Priuli à Paris où il passe à la Réforme et cherche à entrer au service de Jacques 1er, par l’intermédiaire de l’ambassadeur George Carew. Le nonce *Ubaldini, en poste à Paris, écrit au cardinal *Borghese que Biondi envoie à Venise una gran quantità di libri eretici e pestiferi pour engager grandissima guerra a Sua Santità, con farne parte a fra Paolo et altri theologi confidenti della Signoria (BnF, Mss italiani 39-46, Registro di lettere della Nunziatura di Francia, f. 79-80). Il revient à Venise en apportant quatre ballots de livres ou libelles contre l’entremise ecclésiastique sur l’Etat, dès lors il sert d’intermédiaire entre Sarpi et *Casaubon ou *Castelvetro, d’une part, et entre *Micanzio et von *Dohna ou Abraham Scultetas, d’autre part. Début 1609, il est envoyé à Londres par l’ambassadeur Henry *Wotton (peut-être sur proposition de *De Dominis ?) pour défendre auprès du roi Jacques 1er l’idée d’une ligue anti-papale et anti-espagnole ; cette mission (que *Wotton intitule The project of Venice) n’est pas couronnée de succès. En 1610, il fait partie de la suite de l’ambassadeur vénitien, Gregorio *Barbarigo, à Turin, et il est chargé d’observer les rapports du duc de Savoie avec la France de Marie de *Médicis. En 1612, il accompagne Henry *Wotton, venu négocier le mariage de la fille du duc de Savoie avec le prince Charles, héritier anglais. Pendant l’ambassade de Carleton à Venise, il l’informe depuis Londres des affaires anglaises et de la vie de cour. Il est chargé d’acheter des livres pour Carleton (PRO SP 14/72, lettre du 12 mars 1613). En 1615, il est envoyé par Jacques 1er au synode calviniste de Grenoble pour assurer cette assemblée de la protection royale. De 1616 à 1620, il est agent du duc de Savoie, tout en continuant de renseigner l’Angleterre sur son nouveau maître. En 1622, peut-être en remerciement de ses bons services, il est nommé gentilhomme de la Chambre du roi et il épouse la fille du médecin royal, Theodore Mayerne. Dès lors, il se consacre à l’écriture : L’Eromena (1624), La donzella desterrada (1627), Il Coralbo (1632) et l’Istoria delle guerre civili d’Inghilterra tra le due case di Lancastro e Iorc (1637-1644) dédiée au roi Charles 1er et traduite en anglais en 1724. Quand surgissent les tensions entre le roi Charles et le parlement anglais, il préfère quitter l’Angleterre pour la Suisse, dans la famille de sa femme.