Skip to main content

Avertissement

Ce site est en construction. Son contenu va croître progressivement au fil du temps. Vos remarques nous intéressent !

Nom: 
Davy du Perron
Prénom: 
Jacques
Date naissance: 
1556
Date mort: 
1618

né à Saint-Lò et mort à Bagnolet. Né dans une famille calviniste, il doit se réfugier à Berne puis à Jersey pour échapper aux persécutions. Converti au catholicisme en 1577, il gagne la confiance du roi Henri III dont il devient lecteur. membre de l’académie du palais, poète et orateur. Il prend les ordres puis entre dans la maison du cardinal Charles de *Bourbon, chef de la Ligue. Sur la recommandation de Gabrielle d’Estrées, il entre au service d’Henri IV qui le promeut à l’évêché d’Evreux (1593), premier aumônier du roi, conseiller d’Etat, cardinal (9 juin1604). Très proche du roi, il en reçoit la conversion et, à Rome, il obtient son absolution avec la levée de l’Interdit lancé contre la France. A l’occasion de ce voyage à Rome, il passe par Venise où il aurait rencontré Sarpi (Grisellini, Del genio di P. Sarpi, p. 47). Le 4 mai 1600, à Fontainebleau, il soutient une dispute contre *Duplessis-Mornay qui lui a valu aussi le bonnet de cardinal. Envoyé à Rome pour s’occuper des affaires de France, il arrive à temps pour soutenir les élections successives d’Alexandre de Médicis, cousin de la reine de France, et de Camillo Borghese, au trône de saint Pierre. A l’occasion de ce voyage à Rome, il passe par Venise où il aurait rencontré Sarpi (Griselini, Del genio di PS, p. 47). En 1606, il est promu archevêque de Sens. A la mort du roi, il entre au conseil de régence et joue un rôle important dans les Etats-généraux de 1614. Controversiste brillant, il s’est surtout distingué dans la querelle du richierisme.