Skip to main content

Avertissement

Ce site est en construction. Son contenu va croître progressivement au fil du temps. Vos remarques nous intéressent !

Nom: 
Scaliger
Prénom: 
Joseph Juste
Date naissance: 
1540
Date mort: 
1609

né à Agen et mort à Leyde. Il est le fils de Giulio Cesare *Scaligero qui a émigré en France. Il a fait ses études à Bordeaux puis à Paris en grec, ensuite en hébreu et enfin en arabe. En 1562, il embrasse la Réforme sous l’influence de Pierre Viret et Jean Dorat. Le massacre de la Saint-Barthélemy le fait fuir à Genève mais il rentre rapidement en France où il erre selon les mouvements séditieux religieux. Pendant cette période, il se fait connaître comme un érudit, philologue, chronologiste et historien. Vaniteux et arrogant, il se considère comme un génie et nourit des querelles contre tous ceux qui contesteraient ce point : il s’en prend à François *Viète qui réfute sa prétendue quadrature du cercle -Cyclometrica elementa, 1594- et à tous les jésuites qui critiquent son Thesaurus temporum (1606) qui compile tous les faits connus par les littératures grecque et latine. En 1593, il est nommé à l’université de Leyde où il a pour étudiants, entre autres, Hugo *Grotius et Daniel *Heinsius. Après sa mort, le 21 janvier 1609, sa riche bibliothèque est léguée à l’université de Leyde. La première édition du recueil de ses 485 lettres -sur un manuscrit de Daniel Heinsius- est une source capitale pour l’histoire européenne : Epistolae omnes quae reperiri potuerunt, nunc primum collectae ac editae; caeteris praefixa est ea quae est De Gente Scaligera; in qua de autoris viva; & sub finem Danielis Heinsii De morte eius altera, [Lugd. Batav., Elzevir, 1627]. Sarpi évoque la perte éprouvée à sa mort dans ses lettres à Castrino [1609-03-31 1605-05-12] mais il critique ses écrits religieux [1610-10-26].