Skip to main content

Avertissement

Ce site est en construction. Son contenu va croître progressivement au fil du temps. Vos remarques nous intéressent !

Nom: 
Viète
Prénom: 
François
Date naissance: 
1540
Date mort: 
1603

né à Fontenay-le Comte et mort à Paris. Il appartient à une famille de tradition catholique mais sensible aux idées de la réforme. Juriste formé à Poitiers, il est avocat pendant 4 ans, conseiller au Parlement de Paris (1571) puis de Rennes (1573), et enfin maître des requêtes ordinaires de l’Hôtel des rois Henri III (1576) puis Henri IV. Dans le même temps, il mène une carrière de mathématicien : il est un des fondateurs de la trigonométrie (Canon mathematicus, 1571) et de l’algèbre moderne car il a introduit l’idée de remplacer par une lettre de l’alphabet latin une quantité à soumettre à calcul. A la demande d’Henri IV, il a trouvé la clé de lecture du chiffre de la correspondance politique et militaire des Espagnols (voir ms Dupuy 661) suivant une méthode présentée dans son In artem analyticum isagoge [Turonis, Iametium Mettayer, 1591]. Cette découverte lui a valu une dénonciation pour sorcellerie par la Curie et par la cour d’Espagne. En 1593, il relève le défi lancé par le mathématicien flamand Adriaan van Roomen en fournissant une première réponse au roi en quelques minutes, puis 22 solutions après une nuit de travail. C’est son élève, secrétaire et ami, Jacques *Aleaume, qui publie ses manuscrits après sa mort. 
& Jean-Louis Laudirac, Vie et œuvre des grands mathématiciens, Paris, Magnard, 1990.