Skip to main content

Avertissement

Ce site est en construction. Son contenu va croître progressivement au fil du temps. Vos remarques nous intéressent !

3       4

Il signor Nicolò *Contarini ed io habbiamo pensato, per far più oscura la nostra cifra, che alli nomi proprij nostri —li quali saranno li cattolici già convenuti— si aggionga ad libitum un nome di famiglia italiana, come dicendo Cesare5 Giustiniano o Paulo6 Parulari, la qual famiglia sarà una nulla7. Hor per oscurar più se bisognerà, nella stessa lettera si varierà ed hora si dirà Terzi8, come per essempio Moresini, hora Terzi Quirini.
Tanto mi occorre dirle per questa seconda e le baccio le mani

Di Venetia, li 23 di dicembre 1608

 

1. Cette lettre fait partie des saisies du nonce en France, Roberto *Ubaldini, sur ordre du cardinal-neveu, Scipione *Borghese afin de fonder la constitution d'un procès en hérésie contre Paolo Sarpi, considéré comme le plus actif des théologiens opposés à Rome pendant l'affaire de l'Interdit. Si Marcantonio *Cappello, Antonio *Ribetti, Fulgenzio *Manfredi ou Gasparo Lonigo se sont rendus, le nonce Berlingerio *Gessi sait qu'il n'y a rien à espérer de Sarpi. Après avoir tenté, en vain, d'obtenir des lettres compromettantes avec l'aide des Français, Ubaldini a essayé per altro rimedio c'est-à-dire qu'il a 'utilisé' le mécontentement d'un secrétaire de Foscarini, Niccolò Pallavicino, et la soumission d'un de ses 'clients', Mario Volta, pour obtenir copies des lettres de Sarpi. Pour plus de détails, voir Pietro Savio, « Per l'epistolario di Paolo Sarpi », in Ævum, XI (1937), p. 85-90.
2. L'édition Polidori publie cette lettre sans destinataire, et précise en note : Inedita, dagli Archivi di Venezia e trovasi senza alcuna direzzione, a pag. 53 del codice Tiepolo.
3. La copie ne comprend pas l'adresse.
4. Manque dans la copie.
5. Selon le chiffrement Sarpi-Foscarini, il s'agit du « roi de France ».
6. Selon le chiffrement Sarpi-Foscarini, il s'agit du « roi d'Espagne ».
7. Dans l'art du chiffrement, il est d'usage d'ajouter des chiffres ou des mots convenus qui n'ont aucune valeur dans la lecture du texte. Le but est de rendre inopérante l'analyse systématique par les déchiffreurs.
8. Selon le chiffrement Sarpi-Foscarini, il s'agit du « duc de Savoie ».
texte_alternatif
TypeCopie
Scripteur

1

Chiffrementpartiellement chiffrée
Signature

non signée

LieuVenise
Source

ASVat, Fondo Borghese II, 451, f. 107v-108r.

Editions précédentes
  • F-L. Polidori, 1863, I, lettre XLIX, p. 1722,

  • P. Savio, 1937, lettre IX, p. 58.