Skip to main content

Avertissement

Ce site est en construction. Son contenu va croître progressivement au fil du temps. Vos remarques nous intéressent !

Al molto reverendo eccellentissimo et illustrissimo et ossequissimo
Il padre maestro F. Paolo di Vinetia
Ai Servi (con un libro)

Molto reverendo eccellentissimo et illustrissimo et ossequissimo
Mando a Vostra Signoria l'accluso foglio et anco il primo tomo delli trattati che sono tutti tre Ius civilis romani Rutilij2 fol.3, Valentini Forsteri3 59, De iurisperitis consultorum vitæ, f.137, Bernardini Rutilij 239 256 et Mantua4 260.
Ella vederà in questo tomo il discorso del Forstero fol. 25 De causis mutationis in Imperijs cibo della sua molta et rinomata eruditione et le baccio le mani.
Ancora mi risento della caduta5 in modo che non ho sicuro il caminar secondo l'ordinario, ma senza doglia. Che Nostro Signore la conservi
24 settembre 1612
Di Vostra Signoria molto reverenda et illustre

Servitore devotissimo et obligatissimo
Servilio Treo

 

 

 

1. Ce document présente toutes les caractéristiques formelles d'une lettre mais il s'agit plutôt d'un « billet de travail » que nous avons choisi d'intégrer dans cette correspondance car il donne un bon exemple de la méthode de travail de Sarpi. Les consulteurs in iure de la République de Venise ne travaillent pas isolément ; en effet, à l'époque qui nous concerne, cette charge est partagée par Paolo Sarpi, Marcantonio *Pellegrini (Professeur à Padoue), Agostino *Del Bene (en poste à Vérone), Servilio *Treo (en poste dans le Frioul puis installé à Venise) et Erasmo *Graziani (sur place à Venise). Lorsqu'ils sont interrogés par une autorité vénitienne (Sénat, Conseil des Dix, Maggior Consiglio, …), ils le sont soit collégialement et ils déposent un consulto commun, soit individuellement selon les compétences juridiques de chacun. A l'automne 1612, Sarpi et Servilio Treo sont appelés à intervenir sur la question de Ceneda et ils déposent un consulto, voir Corrado Pin, Consulti , vol. 2, p. ……… . Notre choix s'oppose à la position de Carlo Castellani qui, dans son introduction aux Lettere di Sarpi à Contarini, a écrit : Le lettere di Treo … non mi sembrano tali da meritare le pubblicazioni ; trattano di questioni esclusivamente giurisdizionali … sono poi interamente prive d'importanza storica.
2. Bernardino Rutilio (1504-1538) est un jurisconculte originaire de Vicence qui a été secrétaire au concile de Trente puis il a composé des vies de juristes dont l'ouvrage Vitæ tripartitæ iurisconsultorum veterum … [Romæ, A. Bladum, 1536].
3. Valentin Forster (1530-1608) est un juriste allemand qui, après des études à Bourges, a enseigné à Marbourg (1569) puis à Heidelberg (1580-83) et enfin à Helmstädt (1583-95). Ses œuvres : De historia iuris civilis romani libri HYPERLINK "http://www.treccani.it/enciclopedia/tres/" tres (1565) ; De iurisdictione romana libri duo (1586); De hereditatibus quae ab intestato deferuntur libri novem (1594).
4. Marco Mantua Benavides (1489-1582) est un juriste d'origine espagnole qui a étudié le droit in utraque iure à Padoue avant d'y enseigner. Il est l'auteur d'un Isagogicus per quam brevis modus ad tollendas fere quoscumque licet … , Venetijs, Ferrarijs, 1544. Cet ouvrage a été dicté à son disciple Girolamo Ermolao, pendant les vacances universitaires de 1544, pour l'entraîner à la lecture et à la compréhension des textes juridiques.
5. S'agit-il déjà de cette chute que Sarpi évoquera encore en janvier 1615 avec Simone Contarini? Tenant absolument à se rendre au palais ducal, Treo a glissé et s'est démis le genou, BNM, ms It VII, 2097 (=6507), f. 110r-113v.
texte_alternatif
TypeAutographe
Chiffrementnon chiffrée
Signature

Servilio Treo

LieuVenise
Source

ASV, Consultori in iure 13, f. 75r.

Editions précédentes
  • Inédit